Reconnaître une montre iconique : Jaeger LeCoultre Reverso

Jaeger LeCoultre Reverso Vintage

La clé de la connaissance passe par les “bases”. C’est pour cela – et pour vous éviter d’être perdu ou frustré lors de conversations très “horlogères” – que nous entamons ici, une série d’aide-mémoires sur les montres iconiques qui ont marqué l’histoire de l’horlogerie, y compris la façon de les identifier facilement.

_________

Aujourd’hui on va se pencher sur une des montres les plus symboliques de l’horloger suisse Jaeger LeCoultre, l’emblématique Reverso.


Jaeger LeCoultre Reverso : un survol historique

L’histoire commence en Inde Coloniale en 1931, où le sport de prédilection des officiers britanniques était le polo et rien que le polo. Étant donné l’intensité et la violence des contacts propres à ce sport, les joueurs de Polo se retrouvaient souvent avec le verre de montre brisé en fin de partie.

Refusant de laisser leur montre aux vestiaires (les montres-bracelets étaient la dernière mode de l’époque), les joueurs cherchaient désespérément un modèle qui résisterait aux chocs des matchs. Ils ne le savaient pas encore, mais un certain Monsieur César de Trey allait bientôt entrer dans leur vie afin de répondre à leurs prières.

De passage en Inde pour affaires, M. de Trey, distributeur suisse de montres de luxe et ami proche de Jacques-David LeCoultre, fut immédiatement sollicité par les officiers britanniques : Que faire devant un tel dilemme ? 

Cette rencontre fortuite donnera naissance quelques temps plus tard à un concept révolutionnaire appelé Reverso.

Vielle publicité Jaeger LeCoultre Reverso


Jaeger LeCoultre Reverso : caractéristiques

Jacques-David LeCoultre s’est occupé du développement du mouvement de Reverso tandis que le design de la montre a été confié à l’ingénieur René-Alfred Chauvot. Annoncé comme “la montre idéale pour les forces armées” à sa sortie, la Reverso est devenue en 1931 une icône Art Déco qui jusqu’à aujourd’hui est restée fidèle à sa forme d’origine.

Le boîtier

La caractéristique la plus identifiable de la Reverso est sans aucun doute son élégant boîtier rectangulaire. Baptisée Reverso, du latin “je me retourne”, la montre présentait un design avant-garde pour l’époque : un boîtier reversible dit “flip-case”.

Jaeger LeCoultre Reverso vintage

Ce concept unique était composé de rainures intégrées et d’un mécanisme de rotation qui permettait de glisser et de retourner le boîtier de montre complètement sur le poignet, ainsi protégeant le verre de la montre. Les joueurs de polo pouvaient enfin jouer sans se soucier des dommages causés par les coups de maillets ou de la balle. Pour les autres, elle pouvait se porter facilement comme une montre de sport très raffinée.

Jaeger LeCoultre Reverso Classic Acier, 2016

Le cadran

Les premiers modèles de la Reverso présentaient un nombre de variations. 

Les cadrans étaient équipés soit des aiguilles des heures et des minutes seulement, soit d’une aiguille des heures, une des minutes et une petite seconde à 6 heures. Les aiguilles glaives étaient un choix populaire. En revanche, les index des heures autour du cadran étaient souvent en forme de crayon, de bâton, et parfois remplacés par les chiffres arabes.

Jaeger LeCoultre Reverso vintage avec chiffres arabes


En matière de couleurs de cadran, si le noir et le blanc étaient les plus demandés, d’autres couleurs comme le brun, le rouge et le bleu émaillés étaient très appréciées par certains passionnés. Ces modèles avec cadrans colorés sont extrêmement rares aujourd’hui, donc très recherchés par les collectionneurs.

Jaeger LeCoultre Reverso vintage avec cadran rouge émaillé, 1931

 


Pour ceux qui sont plus pressés, voici une courte vidéo sur l’histoire de la Reverso sur “La Minute de l’Expert“, une série créée par Les Rhabilleurs et l’expert horloger Romain Réa. Enfin une initiative pour simplifier l’horlogerie à ceux qui souhaiteraient s’y intéresser sans pour autant y passer des heures.

Si c’est votre cas, cliquez play :