La Monaco & ses légendes, de Heuer à TAG Heuer

Chronographe Heuer Monaco - Bracelet Rallye Cuir

La montre carrée par excellence (qui ne l’est pas tout à fait), la plus mythique d’entre toutes. Qui aurait pu imaginé un tel destin pour une montre hors-normes ? Le nom de Michael Delaney vous dit quelque chose ? Non ?  Il devrait. Il s’agit simplement du coureur automobile interprété par Steve McQueen dans le film Le Mans, l’évènement qui a fait naître la légende.

Cependant, il y a un long chemin, chargé d’histoires, qui sépare le moment où ce chronographe iconique a atterri au poignet de Steve McQueen du moment où il a été créé… Quelques explications s’imposent…


Pour ceux qui n’ont pas le temps de se pencher à fond sur le sujet voici
un aperçu du chronographe Heuer Monaco.
Pour ceux qui souhaite en savoir plus,
cliquez ici pour lire l’article complet sur Les Rhabilleurs.


Au début, il y avait Heuer…

À la fin des années 1960, le rêve d’une montre avec un mouvement mécanique automatique devenait réalité. Jack William Heuer, tout juste rentré d’un séjour aux États-Unis, savait que le lancement d’un chronographe automatique changerait à tout jamais l’univers horloger.

Ce qui suit était inévitable : un mouvement mécanique automatique, né d’une collaboration mythique entre Buren, Dubois Depraz et Breitling. (Rappel: les montres de Buren étaient reconnues pour leurs mouvements à micro-rotor, la société Depraz travaillait avec des mouvements depuis le début du siècle, et Breitling… well, n’a pas vraiment besoin de présentations).

Les fruits du labeur, ou plutôt de ce partenariat, s’est concrétiser sous la forme d’un mouvement à micro-rotor équipé d’un module de chronographe, le fameux Calibre 11.

Pourquoi le carré ?

Initialement destiné à l’autre grand succès de Heuer, la plus sobre Carrera, le Calibre 11 s’est avéré trop grand pour être logé dans son boîtier et a finalement trouvé refuge chez Autavia.

Peu après, et à la demande de Heuer, le spécialiste du boîtier Piquerez propose une solution innovante et exclusivement conçue pour Heuer : un boîtier carré qui sécurisera le mouvement encore plus avec 4 petits crochets à l’intérieur. Avec le Calibre 11 parfaitement imbriqué à l’intérieur de son tout nouveau maison carrée, la Monaco est née.

La Monaco en détail

Outre sa forme carrée très originale, Monaco présente d’autres caractéristiques intéressantes. Pour commencer, vous trouverez sa couronne sur le côté gauche boîtier au lieu de la droite. D’après Heuer, ce choix à été fait pour faire comprendre aux gens qu’ils n’avaient plus besoin de la remonter car il s’agissait d’un mouvement automatique…of course.

Vous avez devant vous la référence 1133B (pour Blue). Oui Monsieur, c’est la même montre que Steve McQueen portait dans le film Le Mans. Le modèle original diffère dans le texte inscrit sur le cadran. Au-dessus du logo Heuer, “Chromatic” a été inscrit, et “Monaco” figurait au-dessus de la date. Un cadran gris existe également dans cette référence, la 1133G.

Le Mans, plus qu’un simple film de courses

Alors, comment est-ce que la Heuer Monaco  s’est-elle retrouvée au poignet de Steve McQueen pour devenir la montre emblématique qu’elle est aujourd’hui? McQueen qui ne sortait jamais sans sa Submariner 5512 ou son chronographe Hanhart 417 ?

Après son séjour aux États-Unis, Jack Heuer a su promouvoir certains modèles comme l’Autavia ou la Monaco, équipés du nouveau Calibre, en les rendant visibles sur les circuits de Formule 1 aux poignets de certains pilotes. C’est ainsi que le pilote suisse Jo Siffert est devenu “ambassadeur” Heuer. Siffert, avec un certain nombre d’autres pilotes, ont servi de doublure pour McQueen lors du tournage de certaines scènes.

La légende veut que McQueen, après avoir vu Siffert en uniforme complet avec son Autavia, a exigé d’être habillé pareil pour le film. Cela explique la combinaison blanche Gulf/Heuer. McQueen a finalement choisi de porter la Monaco car il préférait le design, et deuxièmement, c’était le choix plus sûr puisqu’il y en avait 3 exemplaires sur le tournage, au cas où.

Vive la Monaco…à travers TAG Heuer

Après la sortie du mythique Monaco “Dark Lord”, Heuer arrêta malheureusement la production de la Monaco. Il fallu ensuite l’arrivée du groupe TAG dans la danse et dans l’histoire, pour que naisse TAG Heuer. Ce fut le coup de pousse nécessaire à la relance de la production du mythique chronographe carré. Plusieurs variantes sont nées depuis, dont une très récente sortie en 2015, et qui ressemble de très près au modèle original…Vive l’esprit de la Monaco !


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *