Focus On : Ce qu’il faut savoir sur le bracelet de montre en acier

Rolex Oyster Date

Le bracelet acier. Celui conçu à l’origine pour habiller les montres de sport et les plongeuses afin que les bracelets en cuir ne se détériorent pas au contact de l’eau ou d’une forte transpiration, a presque autant de variations qu’il existe de boîtes et de couleurs de cadran. Malgré l’abondance des versions, la conception d’un bracelet à la fois élégant et confortable n’est pas chose facile. L’acier doit en effet être travaillé pour mettre en valeur le boîtier de votre montre. Beaucoup ont essayé, peu ont réussi.

Voici un aperçu des bracelets de montre en acier les plus emblématiques et réussis qui ont inspiré des générations entières.


Les bracelets “Oyster” de Rolex

La crème de la crème du bracelet en acier, l’Oyster a été conçue par Rolex pour habiller leurs montres de sport. Un maillon de trois pans et qui chute généralement de 4mm des anses à la boucle. Finesse, confort et sobriété. Bien que le bracelet ait évolué techniquement depuis sa création dans les années 40, le design reste intact, et nous en sommes ravis.

Le célèbre bracelet oyster fut d’abord riveté, puis composé de maillons pliés (le plus vintage, léger et souple, mais le plus fragile aussi). Il est aujourd’hui agrémenté de maillons pleins, plus résistants mais aussi plus lourds et plus épais que ses prédécesseurs.


Les bracelets “Jubilee” de Rolex

Deuxième bracelet mythique de la maison couronnée : le bracelet Jubilé. Icône des années 80 souvent associé à la GMT-Master et sa lunette Pepsi et à la “Datejust”. Tout comme son grand frère l’Oyster, ce bracelet avait tout d’abord des maillons pliés pour ensuite utiliser des maillons pleins.

Vous avez certainement remarqué, il est aujourd’hui à nouveau très à la mode. Pas étonnant. On parle quand même du bracelet en acier le plus confortable jamais conçu grâce à ses 3 maillons centraux interdépendants. La souplesse dans toute sa splendeur… 


La maille Milanaise

Voici “le bracelet des Seventies”, la maille milanaise, aussi connu sous le nom “Mesh” pour nos amis anglais. Avec sa maille crochetée, c’est la fonctionnalité qui prime. Un look des vieilles plongeuses par excellence, popularisé notamment par Omega sur sa PloProf et autres Seamaster.

Un bracelet qui passe merveilleusement bien tant sur les poignets féminin que masculins, les messieurs dont l’avant-bras n’est pas lisse feront attention d’éviter les versions “pince-poils”.


N.B. : Il existe bien entendu de nombreuses autres variantes de bracelets acier très réussis. On pense aux bracelets à maillons de la Omega Speedmaster, les versions intégrées comme la Royal Oak d’Audemars Piguet ou la célèbre Patek Philippe Nautilus. L’entreprise Gay Frères fabriqua aussi de nombreux bracelets acier pour l’Universal Genève à la belle époque.


Comment choisir un bon bracelet acier ?

Selon les gouts et les besoins, le choix d’un bracelet acier variera. Voici quelques conseils de base pour en choisir un “bon”.

3 critères à ne pas négliger :

  • Il sera tout d’abord confortable
  • Ses pièces de bout seront soigneusement travaillées pour mieux épouser les cornes et la forme du boîtier
  • Il ne dominera pas la montre, ni en épaisseur ni en poids

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de bracelets en acier réussis et de qualité.


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *